Exposition "Renoir : Danse à la Campagne"

Exposition organisée à la Médiathèque de Troyes Champagne Métropole du 1er juillet au 17 septembre 2017.
En 2017, le village d’Essoyes ouvrira au public les portes de la maison restaurée de la famille Renoir. Pour accompagner cet événement, la médiathèque propose une exposition de planches originales  de la BD « Renoir : Danse à la campagne» de Dodo et Ben Radis publiée aux Editions Glénat.
Les auteurs seront présents à la médiathèque en septembre :
Visites commentées :
samedi 16 septembre / de 14h à 15h
dimanche 17 septembre / de 14h à 15h
Dédicaces :
samedi 16 septembre / de 10h à 12h & de 15h à 18h
dimanche 17 septembre / de 15h à 17 h

 

Ben Radis se destinait à la B.D. de science-fiction, tandis que Dodo rêvait de faire des livres pour enfants. Leur rencontre en 1980 en décide autrement.
C'est avec deux planches de B.D. animalière d’humour dessinées par Ben Radis et scénarisées par Dodo qu'ils rejoignent l’équipe de « Métal Hurlant ». Ainsi démarre une série de six albums dont les héros sont un groupe de rock, Les Closh. Le tome 5, Le Grand Karma, obtient en 1994 le prix de l'humour à Angoulême.
Participants actifs du mouvement B.D. Rock, ils publient des histoires courtes dans « Best » et « Rock & Folk ». En 1983, ils publient aux Humanoïdes Associés un album « La Nuit Porte Conseil » qui met en scène le privé Gomina.

Après plusieurs livres aux Humanoïdes Associés mêlant textes illustrés et bandes dessinée, une nouvelle série « Max et Nina »  publiée aux éditions Albin Michel décrit les mésaventures d'un couple.

Ensuite, ils prennent le temps de réaliser un livre qui leur tient à cœur depuis de nombreuses années : une histoire sombre en noir et blanc avec des personnages humains « Les Collines rouges » (Editions Futuropolis) où roman, bande dessinée et illustrations se mêlent.

En 2016, Dodo et Ben Radis nous replongent dans l’effervescence artistique du Montmartre de la fin du XIXe siècle avec l’album RENOIR paru aux éditions Glénat. Cette période de transition entre la Commune et la Première Guerre Mondiale fut l’une des plus prolifiques de l’histoire des arts.

« Renoir », collection Les Grands Peintres, Editions Glénat

Paris, hiver 1893. Par l’intermédiaire de son ami le marchand d’art Paul Durand Ruel, Auguste Renoir rencontre Erik Satie au cabaret montmartrois du Chat Noir. Renoir se rend compte qu’il connait la future épouse de Satie qui fut un temps l’une de ses muses. À l’époque, le peintre avait deux modèles féminins favoris: Suzanne Valadon, qui posa pour « Danse à la Ville », et Aline Charigot pour « Danse à la Campagne ». Deux rivales, qui se disputaient les faveurs de Renoir et dont le destin a ironiquement voulu que leurs tableaux soient toujours exposés côte à côte. Une relation tumultueuse qui évoque l’influence des muses sur les artistes.

Tags: