Cycle de conférences "Carnets de Voyage"

Cycle de conférences organisé par Médiathèque du Grand Troyes et l'Institut Universitaire Rachi de novembre 2016 à mai 2017.
Depuis de nombreuses années, l’Institut universitaire Rachi et la Médiathèque du Grand Troyes sont partenaires sur des cycles de conférences grand public autour de grands thèmes culturels ou sociétaux. Après « Enfance & fantaisie » et « Portraits de femmes », il a semblé naturel de poursuivre, cette année 2016-2017, dans la dynamique des cycles précédents, en proposant le thème des « Carnets de voyage »

Le voyage invite au rêve, à l’exploration, à la découverte de terres inconnues. Certains voyageurs nous transmettent leurs expériences, pas à pas, que ce soit à travers leur correspondance, des cartes postales ou des carnets intimes. Quel est ce voyage auquel ils nous invitent ? A-t-on besoin d’aller loin ? Ce voyage géographique n’est-il pas au fond une invite à un voyage intérieur, à la découverte de nos terres inexplorées ?

Notre cycle de conférences abordera ces questions depuis trois thématiques : voyage extérieur/voyage intérieur ; le voyage à travers les arts ; les explorateurs de l’inconnu.

Jeudi 3 novembre 2016 à 19h, à l’Institut Universitaire Rachi

« La découverte des Juifs d’Afrique du nord dans les carnets de Delacroix » Nicolas FEUILLIE

Le voyage au Maroc d’Eugène Delacroix en 1832 marqua un tournant dans l’œuvre de l’artiste. Grâce à ses notes, croquis et aquarelles, on découvre son périple et l’impression profonde que lui causa la rencontre avec le pays, sa lumière et ses couleurs. La société juive marocaine, qu’il put pénétrer par l’entremise du
drogman de l’ambassade, lui fut en particulier une grande source d’étonnement, et lui inspira quelques-uns de ses chefs d’œuvres.

Nicolas Feuillie est commissaire d’exposition au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme

*Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles

Jeudi 8 décembre 2016 à 19h, à la Médiathèque du Grand Troyes

« Indiens et Espagnols de 1492 à la fin du XVIe siècle, une rencontre en débats », Etienne Naddeo

Pensant arriver aux Indes, Christophe Colomb et les explorateurs et Conquistadores après lui ont donc appelé « Indiens » les peuples rencontrés au Nouveau Monde. Méprise initiale qui en annonçait bien d’autres. A travers les livres anciens conservés dans la Grande Salle de la Médiathèque, revivez cette rencontre qui a suscité bien des controverses, entre admiration et haine, enrichissement et appauvrissement, survie et luttes de pouvoir.

Jeudi 19 janvier 2017, 17h30, à la Médiathèque du Grand Troyes

« Le voyage pittoresque, naissance et diffusion d'une forme éditoriale, XVIIIe-XIXe siècles », Jean-Louis Haquette

A la fin du XVIIIe siècle, le goût du public pour les voyages et pour les ouvrages illustrés donne naissance à une forme éditoriale nouvelle de la littérature de voyage, qui donne une place de choix aux gravures illustrant les pays décrits. La première moitié du XIXe, et le développement de la lithographie en amplifie le succès et la diffusion de ces "voyages pittoresques". A partir de quelques exemples, présents dans les fonds de la médiathèque du Grant Troyes, la conférence envisagera les formes et les enjeux de ce type d'ouvrage, souvent collectionnés par les bibliophiles.

16 février 2017, 17h30, à la Médiathèque du Grand Troyes

« Des voyageurs immobiles ? Pérégrinations bénédictines à l’âge classique (XVIIe-XVIIIe siècles) », Gilles Banderier

Cette conférence propose d'exposer – et si possible d'éclairer – un paradoxe : la Règle de saint Benoît, texte fondateur du monachisme occidental, contient une condamnation implicite des voyages. Lorsqu'il fait vœu de stabilité, le moine s'engage en principe à ne plus quitter le monastère qu'il a choisi et entre les murs duquel il mourra. Pourtant, à l'époque moderne (XVIIe-XVIIIe siècles), certains moines bénédictins – pas tous, certes – voyagèrent et publièrent des relations de leurs voyages. Qu'allaient chercher ces hommes de silence et de prière hors des limites de leurs monastères ?

Mercredi 15 mars 2017 à 19h, à l’Institut Universitaire Rachi

« Voyages talmudiques - Marc-Alain OUAKNIN »
Marc-Alain Ouaknin est docteur en philosophie, rabbin, producteur de l’émission Talmudiques sur France Culture.
 *Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles

Jeudi 13 avril 2017 à 17h30, à la Médiathèque du Grand Troyes

« La marche a-t-elle une histoire ? », Antoine de Baecque

De mes expériences de marche au long cours, j'ai tiré un exercice d'histoire expérimentale mêlant études sur l'aménagement de la montagne et recherche personnelle, « par les pieds », attentive au corps. Je pars à la recherche des chemins de pèlerinage, des sentiers commerciaux, de colportage ou de contrebande, des drailles de la transhumance ou des voies militaires. Je montre comment la marche s'est imposée comme modèle, idéal, remontant aux pionniers randonneurs, suivant les « aménageurs » du territoire. Et j'aimerais que résulte de ces recherches sur la marche une forme originale d'écriture de l'histoire, un "essai d'histoire marchée". Ainsi, je voudrais guider moi-même le lecteur, qui pourrait me suivre au rythme de la marche, sur le chemin qui va dans la montagne.

Jeudi 27 avril 2017 à 19h, à l’Institut Universitaire Rachi

« Les voyages de Benjamin de Tudèle au Moyen Âge : réels ou imaginaires ? » Juliette SIBON

Benjamin de Tudèle, juif de Navarre mort dans les années 1170, est l’auteur du célèbre Livre des Voyages, qui connut beaucoup de succès dès le Moyen Âge. Présenté comme l’authentique relation d’un périple sur les pourtours de la Méditerranée et jusqu’en Chine dans le dernier tiers du XIIe siècle, le texte, tel que l’on peut le percevoir à travers l’étude des plus anciennes versions manuscrites parvenues jusqu’à nous, invite toutefois à s’interroger sur ses finalités, ainsi que sur la véritable nature du voyage auquel Benjamin convia ses lecteurs.

Juliette Sibon est agrégée d’histoire et docteur en histoire médiévale, diplômée de l’Université de Paris X. Maître de conférences d’histoire médiévale à l’Université d’Albi et membre du  Framespa et de JACOV depuis 2007, ses recherches postdoctorales portent sur les relations entre les communautés juives de Méditerranée occidentale – Provence, Catalogne, Baléares, Sardaigne – à partir des sources latines et hébraïques du bas Moyen Âge. Elle dirige la Nouvelle Gallia Judaica.

*Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles

 

Tags: 

Fichier attachéTaille
Icône PDF depliant_carnets_de_voyage.pdf2.9 Mo