Club des lecteurs de Sainte-Savine- Sélection Gallimard

La Lanterne d'Aristote de Thierry Laget

Une comtesse charge un homme de cataloguer la bibliothèque de son château. Cet homme traverse les nuits et les jours du domaine, franchit les apparences, lit tous les livres, même ceux qui ne sont pas écrits et dont il invente l’intrigue, à mesure qu’il découvre que les morts ne sont pas morts, ni les fantômes ceux qu’on croyait, ni les vérités celles qu’on admettait.

Avis :
Sensibilité et rigueur, érudition et beauté du style, péripéties extravagantes, imprévisibles et pourtant nécessaires. Tout cela à la gloire du livre. Tout y est. Magistral.
Michel

Et en plus, de l'humour et de petites phrases assassines sur le monde d'aujourd'hui' hui !. A relire.
Marie-Thérèse

Bon roman. Atmosphère ténue...
Elisabeth

On se laisse entraîner dans un déferlement de mots et de phrases, sans respirer... Admirable. Oui à relire.
Mireille

 

Rue Darwin de Boualem Sansal

A la mort de sa mère, en réponse à une injonction intérieure et aussi pour solder les comptes d’une vie entière passée à "mentir, travestir, arranger", Yazid retourne rue Darwin, dans le quartier Belcourt à Alger, sur les reliefs d’une partie de son enfance.

Avis :
Intéressant mais la répétition des faits alourdit ce récit.
Josette

Souvenirs d'enfance, guerre d'Algérie, dispersion de la famille, chacun fuit le régime politique. Des thèmes récurrents.
Marie-Thérèse

 

La Chambre à remonter le temps de Benjamin Berton

Quand Benjamin et Céline achètent leur première maison, au Mans, elle leur paraît simple et agréable. Mais Benjamin s’aperçoit que l’une des chambres fonctionne comme une machine à remonter le temps. Il n’en dit rien à sa femme Céline, qui vient d’accoucher d’une petite fille...

Avis :
Bizarre. Parfois intéressant. Style inégal.
Marie-Thérèse

Réalisme ou science-fiction ?
Mireille

Faut-il se réfugier dans l'irrationnel pour supporter la banalité de la vie et l'inexorable fuite du temps ?
Josette

Ce livre ne m'a pas passionné. J'ai abandonné.
Marie-Odile

 

L'Amour et des poussières de Clémence Boulouque

Dora, photographe française d'une trentaine d'années, a subi au cours de son enfance les attouchements de son beau-père. Elle réalise depuis des reportages sur l'enfance maltraitée et suit en parallèle à New York des cours sur le Talmud auprès de Steve Zuger, intellectuel juif renommé. Sur les conseils de ce dernier, elle renonce à épouser William, un astrophysicien manipulateur.

Avis :
Amour et tradition...On attendait plus d' étincelle. Confus, souvent mal écrit, long, pas très intéressant.
Michel

Excellent portrait d' un monstre ! Le style souvent ampoulé n' est pas toujours à la hauteur.
Marie-Thérèse

Analyse fine d'un amour mortifère. Le thème de la filiation est aussi abordé. De très beaux passages sur la relation mère / fille.
Claude

 

Les Solidarités mystérieuses de Pascal Quignard

En Bretagne, près de Dinard, une femme d'une quarantaine d'années rencontre son ancien professeur de piano qui l'invite chez elle. Peu à peu, elle se réinstalle ainsi dans la ville de sa jeunesse, retrouve son premier amour, se rapproche de son frère et redécouvre les lieux autrefois familiers. Un jour, sa fille qu'elle n'avait pas revue depuis des années, revient soudain vers elle.

Avis :
Difficile d'en parler en quelques mots, mais tout est déjà dit dans le titre.
Mireille

Les relations entre les êtres, même au-delà de la mort : un abîme toujours inconnu. Bien écrit. Bien construit. Fascinant. Bouleversant.

Michel

Chef d'œuvre de la sélection. Étrange mais très prenant.
Marie-Thérèse

Beau roman romantique à souhait ! J'ai beaucoup aimé.
Elisabeth

Un très beau livre.
Sonja

Se lit avec un grand plaisir.
Anne-Marie

 

La Fiancée des corbeaux de René Frégni

Ce journal décrit, sur une période qui va d'octobre à juin, le défilement des journées et des souvenirs, dans la vie paisible et contemplative de René Frégni à Manosque. Ses deux filles sont parties. Il fréquente Tony, un bandit rangé des voitures. Il passe des journées à se promener avec Isabelle et le vieux Lili qui perd la boule. Chaque journée est pleine d'une sérénité mélancolique.

Avis :
Merveilleux livre empreint de tendresse, d'amour et de poésie.
Marie-Odile

Un beau livre, une sorte de journal intime.
Claude

Tout ce que j' aime... atmosphère enchanteresse, poésie.
Elisabeth

Donne envie de se promener sur les chemins de la Provence. Belle évocation de l' amitié, de la tendresse ; mais récit empreint d' une grande mélancolie.
Mireille

Un livre sans prétention, très simple à lire. Un beau livre.
Sonja

 

Le Dos crawlé d'Eric Fottorino

En 1976, Marin a treize ans et Lisa en a dix. Ils évoluent entre l'oncle Abel, monsieur Archibouleau, monsieur Maxence, le père Juillet, le chat Grizzly et Plouff le chien. C'est l'été et leur enfance se termine.

Avis :
Superbe ! Le monde de l'enfance, de la vie, de l'amour avec des mots simples.
Danièle

Bonheurs et souffrances de l'enfance. Frais, sensuel et tendre.
Josette

L'Éducation sentimentale à la manière d'Eric Fottorino. Un récit sensuel, pudique et cruel à la fois. Bien.
Claude

C'est un plaisir de lire ce roman. C'est l'enfance avec ses découvertes du monde, de la vie.
Mireille

 

Le Bloc de Jérôme Leroy

Alors que des émeutes éclatent en banlieue, le Bloc patriotique, parti d'extrême droite, s'apprête à entrer au gouvernement. Antoine est le mari d'Agnès Dorgelles, la présidente du Bloc, Stanko est le chef d'ordre du parti. Tandis que le premier attend dans un appartement luxueux, le second est dans un hôtel sordide. Très proches pendant vingt-cinq ans, ils savent que l'un d'eux va devoir mourir.

Avis :
Très noir, bon travail. Il y a des faits historiques et le travail du romancier... qu'on aimerait pouvoir mieux séparer.
Michel

Très noir. Passionnant, tient le lecteur en haleine.
Marie-Thérèse

Noir, oui, vraiment noir, mais passionnant.
Mireille

Très, très bien. Où est la vérité ?
Danièle

Très bon polar. Fiction ou réalité ?
Marie-Odile

 

Le Pigeon anglais de Stephen Kelman

Harrison, 11 ans, vient de quitter le Ghana pour une banlieue difficile de Londres. Il tente de s'adapter à son nouvel environnement. Son quotidien s'accélère lorsqu'il découvre le cadavre d'un adolescent poignardé dans une ruelle de sa cité.

Avis :

Difficile de s'adapter au langage parlé... Dommage.
Marie

Sûr que c'est pas du Chateaubriand. C'est souvent hyper rigolo, des fois c'est du brutal ou du profond, et Poppy est super chouette. Même que tu passes un bon moment mec !
Michel

Rose et Noir ? De l'humour et de l'espoir malgré tout.
Marie-Thérèse

On passe un bon moment avec ce petit ghanéen, plein d'énergie et d'enthousiasme, dans ce monde si peu accueillant.
Mireille

Impression de déjà lu.
Claude

 

Gallimard, un siècle d'édition 1911-2011 d'Olivier Bessard - Banquy

Le parcours de cette maison d'édition née Editions de la Nouvelle Revue française en 1911 à l'initiative d'André Gide, Jean Schlumberger et Gaston Gallimard. Histoire de l'éditeur, présentation de ses collections, fac-similés commentés de nombreux documents (lettres d'écrivains, etc.), diverses annexes (membres des comités de lecture, bestsellers, tirages, arbre généalogique de la famille).

Avis :

Encyclopédie. Des lettres, des témoignages. Un beau livre.
Agathe

C'est la vie et l'évolution de la pensée au XXème siècle, c'est passionnant et émouvant. Une somme dans laquelle se plonger régulièrement.
Anne-Marie

 

Gaston Gallimard de Pierre Assouline

La biographie du fondateur des éditions Gallimard.

Avis :

Très intéressant. Se lit comme un roman dans lequel on retrouve des auteurs et des éditeurs.
Marie-Thérèse

 

La Tristesse des anges de Jon Kalman Stefansson

Jens, un postier, arrive dans un village, complètement gelé sur sa monture. Il est accueilli par Helga et un enfant. Lorsque Sigurdur, le médecin, le charge de partir à travers les fjords de Dumbsfirdir, Helga ne veut pas le voir partir seul affronter la tempête, et le fait accompagner par l'enfant.

Avis :

Récit dense, suite de «  entre ciel et terre  ». La force des hommes, la nature. Un beau roman.
Marie-Thérèse

Ils sont jeunes : désillusion, fascination de la violence, de la destruction et de la mort, langage particulier, d'une concision percutante. Mais aussi rêve, art, imagination, amour, humour et même tendresse. Un monde pas si loin de nous ? Un livre qui laisse un souvenir.
Michel

Beau voyage initiatique. Un regard poétique sur le monde.
Claude

Beau, fort, poétique, une superbe écriture.
Josette

L'Islande est toujours aussi glacée et inhospitalière, mais il y a toujours les livres et la poésie. Un très beau livre.
Anne-Marie

 

 

Tags: